Les différents types de jardin

La plupart des maisons ont toutes un jardin individuel. Celui-ci est destiné la plupart du temps pour embellir le domaine avec des fleurs exotiques ou encore pour cultiver du potager. Mais il y a également les jardins familiaux et les jardins partagés.

Un jardin individuel

Mettre en place un jardin individuel apporte de nombreux avantages. Les plantes, notamment les fleurs ont un pouvoir magique d’apporter le calme, la sérénité, la détente et l’harmonie. Néanmoins, un jardin a également une fonction écologique. Vous préservez l’environnement tout en consommant bio. En effet, le potager s’invite en première place dans un jardin individuel. Vous pouvez également y ajouter des plantes aromatiques pour parfumer votre demeure, mais également pour des utilisations cuisinières ou cosmétiques. La démarché écologique nécessite le recyclage des déchets verts de votre jardin par compostage.

Un jardin familial

Ce type de jardin est mis en place spécialement en périphérie ou en agglomération. C’est un espace aménagé pour accueillir plusieurs jardins à la fois (toutes les natures et dimensions de jardin sont acceptées). Ce regroupement de jardins est géré soit par une fédération soit par une association. Toutes les familles ayant implanté un jardin dans cet espace ont le droit de visiter tous les jardins présents. La préservation de l’environnement est le maître mot de ce type de jardin.

 

 

Un jardin partagé

Le jardin partagé est une sorte d’espace collectif mis en place par les habitants d’un même quartier. Ce type de jardin a plusieurs raisons d’être : renforcement des liens sociaux entre les habitants qui peuvent alors organiser des activités ludiques ou éducatives ensemble autour de ce jardin, sauvegarde de la biodiversité par différentes plantations… Ce type de jardin s’ouvre par la suite au grand public pour favoriser l’accès à l’environnement dans un milieu urbain.