Le compost maison : comment s’y prendre

Rien de tel que le fait maison pour garder son jardin ou son potager en bonne santé. Par du fait maison, on peut citer le compost. C’est du travail , mais le résultat a toujours été prouvé efficace pour peu qu’on sache comment s’y prendre.

Un compost à base de déchet domestique et de jardinage

si vous êtes novice en jardinage, vous devez savoir que la principale source du compost pour votre jardin c’est votre cuisine. En effet, les déchets de cuisine sont inépuisables dans un ménage. Entre les restes de nourriture comme le pain, les épluchures, les restes de fruits et légumes, les marcs et filtres à café, et autres restes de repas, vous n’aurez que l’embarras du choix. Cependant, il faut éviter de prendre des déchets inorganiques comme les plastiques, les verres ou autres ainsi que les restes de viande. Les déchets de maison constituent aussi une bonne ressource pour du compost, à savoir : les mouchoirs et serviettes en papier, les feuilles mortes des plantes d’intérieur, les copeaux, et le papier journal. Par ailleurs, vous pouvez aussi voir côté jardin avec les feuilles mortes, les branches coupées, les tontes de gazon…

Les règles du compostage

Pour un bon compostage, il est nécessaire d’avoir un bac à compost ou composteur. Il en existe en magasins, mais vous pouvez aussi en fabriquer un vous-même. Le volume du bac dépend de votre espace et de vos besoins, mais un composteur peut atteindre les 400 à 600litres. Une fois votre composteur en mains, il faut y charger vos déchets et le placer dans un endroit pas trop chaud ni trop froid, à l’ombre, et à l’abri du vent. L’humidité et l’aération sont les facteurs indispensables pour un bon compost. Prenez alors l’habitude vérifier l’humidité et de mélanger votre compost régulièrement. Le compost est surtout destiné au potager, mais les fleurs peuvent aussi profiter de ses bienfaits et de ses nutriments.